Poèmes

Articles archivés

poème

Créé par le 14 fév 2015 | Dans : Poèmes

Bacchus naquit un beau jour
Ayant pour père le Dieu des Dieux
Ce prince qui n’en est pas un
Continua à chercher l’amour
Hâblerie malchanceuse….
Ulcérée, Junon hâta la fin
Sémélé trouva la mort.

Boulot de terrien

Créé par le 11 fév 2015 | Dans : Poèmes

Je me suis souvent demandé
Il m’est arrivé très souvent
De vouloir savoir vraiment
A quelle planète j’appartenais

Qu’est-ce que je fais sur terre?
Quel est mon rôle, quelle est ma vie?
Comment contrer ce monde amer
qui veut me réduire en bouillie?

Se battre pour avoir une place
Est-ce ça la vie sur Terre?
En moi quelque chose se casse
En moi, quelque chose se terre

Tout le monde a dû un jour
Se poser la question
Analyser sa vie en cours…

Conseille-moi.com

Créé par le 26 jan 2015 | Dans : Poèmes

annuaire blogs<img

Ode à mon cerisier

Créé par le 11 août 2014 | Dans : Poèmes

Je pense qu’au fond je le savais
Ça devait sans doute arriver
Les branches mortes me l’indiquaient
Ainsi que toutes les fleurs fanées

On pouvait cueillir des cerises
Sentir les fleurs; odeur exquise
S’adosser à son tronc solide
Et venir lire dans l’herbe humide

Mais maintenant ça c’est fini
Car il n’est pas vraiment en forme
On va devoir faire ça sans lui

Des ouvriers vont l’emmener
Et ça va faire un vide énorme
Non, non je ne vais pas pleurer

Sortie

Créé par le 23 mai 2014 | Dans : Poèmes

Une lumière clignote
A côté de la porte
C’est un panneau tout vert
Éclairé de lumière

Indiquant la sortie
De l’aube jusqu’à midi
Peut-être même la nuit
C’est pas encore fini

Il aide les gens
A sortir des bâtiments
S’ils se sont perdus
Ressortent dans la rue

Félin incompris ou un petit être bien à plaindre

Créé par le 21 mai 2014 | Dans : Poèmes

Un chat derrière la vitre
Qui fait toujours le pitre
Miaulements déchirants
Pour sortir un instant

Regard suppliant
M’enviant clairement
Petit-être attiré
Jardin ensoleillé

Te lance un regard tendre
Pour bien te faire comprendre
Qu’il voudrait bien sortir
Découvrir le jardin
Pas rester à dormir
Sur son plus beau coussin

Comme le voudraient ses maitres
Qui passent pour des traîtres
En voulant le garder en vie
Ah oui mais c’est pas son souci

La voix au naturel

Créé par le 19 mai 2014 | Dans : Poèmes

Quelque part dans le jardin
Je l’entends ne le vois point
Se cache un chanteur doué
Peut-être est-ce un roitelet?

Il entonne une mélodie
Qui ferait pâlir d’envie
Tous les sopranos du monde
Et les chanteurs sur les ondes

Ce n’serait pas mélodieux
S’ils chantaient la mêm’chose, eux
Dans une salle de concert
Pour ma cause de l’Abbé Pierre

Les oiseaux l’emporteraient
Petits êtres des forêts
Pourtant plus aptes à chanter
Que le meilleur auditionné

Ne connaissent pas leur talent
Pour en profiter pleinement
Chante pour un public réduit
Dans leurs jardins ils sont ravis

Un coeur jaune et des pétales blancs

Créé par le 18 mai 2014 | Dans : Poèmes

Tapis de marguerites
Honneur à la pelouse
Contrairement aux parasites
Mauvaises herbes et autres mousses

Elles sont groupées dans un coin
Car on passe la tondeuse
Ah mais ce sont des menteuses
Elles ne font pas de fruits, rien

En compagnie d’autres fleurs
Offrant toute leur splendeur
Elles se prélassent au soleil
Oh mon dieu quelle merveille!

Un cœur jaune des pétales blancs
Elles amusent les enfants
Regroupées en parterres
Elles n’ont pas besoin de serres

A l’écoute

Créé par le 15 mai 2014 | Dans : Poèmes

Je suis dans mon jardin
Des rires d’enfants au loin
Portés par le vent
Libre emportement

Miaulement de chat
Aboiement de chien
Des bruits plus lointains
Le bruit d’un départ

Des enfants qui parlent
La vie est en nous
Voici un pied de houx
Bruit d’eau qui s’écoule

Un battant nonchalant

Créé par le 26 avr 2014 | Dans : Poèmes

Une coquille et deux antennes
Mène une vie paisible et saine
Il prend la vie comme elle vient
N’importe où que soit son chemin

Il faudra le temps qu’il faudra
Ne baissera jamais les bras
Il aime les lendemains humides
C’est une nature très timide

Toujours caché on ne sait où
Et pour bouger met un temps fou
N’arrêtera pas d’avancer
Jusqu’à ce qu’il soit arrivé

Dans ce poème, je parle des escargots en général. De toutes les tailles. Ils ne se soucient pas du passé, de leur futur encore moins. Ce sont certes des animaux très lents, mais contrairement aux paresseux, ils font l’effort de se déplacer, même si c’est loin. Ils ne sortent que quand il pleut, on ne les voit donc pas très souvent. Ils se fixent un but précis, même si c’est au delà de leurs limites. Leur lenteur les rend endurants. Ce sont des battants. Ils n’abandonneront jamais ce qu’ils ont entrepris.

Ailleurs

Créé par le 16 avr 2014 | Dans : Poèmes

Parfois,
J’aimerais être ailleurs
Dans un monde meilleur
Mais moi,
Je resterai ici
Toujours, à l’infini
Je compterai les heures
J’écouterai mon cœur
Qui dira de lui même:
« Les idées que tu sèmes
Sont mauvaises pour toi
Tu devrais rester là
Ne pas vouloir te rebeller
Rester docile et enchantée
De vivre dans un monde comme ça »
Mais ça ce n’est pas moi.
Ma tête n’est pas d’accord
Et ce sera ainsi
Jusqu’à l’heure de ma mort
Le monde est indécis

Changement

Créé par le 12 avr 2014 | Dans : Poèmes

Aujourd’hui je suis ici
Mais demain je serai là bas
Un endroit inconnu de moi
Il faut quitter ses amis

Repartir de zéro
Dans de nouveaux locaux
Je ne pourrais pas m’habituer
Ça y est la panique est lancée

Quitter des lieux familiers
Ah mais je ne pourrai jamais!

Seul puis vivant

Créé par le 12 avr 2014 | Dans : Poèmes

Seul. Comme un mouton égaré
Seul. Une vache au bord du pré
Seul. La goutte dans l’herbe fraîche
Seul. Le cheval de la calèche
Seul. Au bord du gouffre profond
Seul. On a dû couper le son
Seul. Tout prêt à sauter
Seul. Acte désespéré

STOP!
Quelqu’un l’en a empêché
Il lui doit la vie après

Vivant. Comme un taureau en furie
Vivant. Un oiseau sort de son nid
Il a trouvé la paix intérieure
Qui va façonner son bonheur.

Multisport

Créé par le 07 avr 2014 | Dans : Poèmes

J’aime tous les sports
Le rugby, le football
C’est pas des sports qui font mal
Après un match on est mort

Le hockey et le handball
Et puis la bataille navale
Ah et bien sur la natation
Il y a aussi l’équitation
La lutte, le judo
Tennis, Haikido!

Autour du feu de camp

Créé par le 06 avr 2014 | Dans : Poèmes

Un rythme entrainant
Porté par le vent
Des coups réguliers
C’est sur des djembés

Un rythme entrainant
Invite à danser
Tout le campement
Est bien agité

Un rythme entrainant
Près du feu de camp
Les flammes dorées
Lueurs colorées

Tempête

Créé par le 03 avr 2014 | Dans : Poèmes

La mer se déchaîne,
Le vent la ramène
Des vagues se forment,
Roulent et rugissent.

La mer se déchaîne
Gronde avec colère
On oublie ses peines
Au bord de la mer

La mer se déchaîne
Creuse les falaises
Mais tout à son aise,
Elle se démène.

Donneur d’ordres

Créé par le 03 avr 2014 | Dans : Poèmes

Fait-ci!
Fait-ça!
Pas comme-ci!
Pas comme ça!

Dirige-moi si tu veux,
Je ne serai pas heureux
Tant que tu me tiendras
Entre tes griffes, moi,

Je ne serai qu’un pantin,
Dont on tire les ficelles
Toujours mou et bon à rien,
Qui deviendra un rebelle

Si tu continues comme ça
On va vite jouer à chat
Ah mais c’est toi qui perdra
Et tu me libèreras…

Sans rien, avec tout

Créé par le 23 mar 2014 | Dans : Poèmes

Dans un champ vert
Une petite fille
Observe la terre
Elle n’a pas de quilles

Pour jouer
Avec le voisin à côté
Chez elle c’est là
Oui là c’est chez Clara

Elle n’a pas de billes
Ni même de quilles
Pour s’amuser
Avec le voisin à côté

Dans le champ ya une barrière
Le ciel à portée de main
Un modeste pivert
Et puis de l’herbe en grains.

Ya aussi le soleil
Qui n’a jamais sommeil…

Cieux

Créé par le 16 mar 2014 | Dans : Poèmes

Le ciel
Est bleu aujourd’hui
Le ciel
Absence de pluie
Le ciel
Beau à regarder
Le ciel
Même pas mouillé
Le ciel
Parfois écarlate
Le ciel
Colère disparate
Le ciel
La nuit qui s’endort
Le ciel
Se rougit encore…

Notre chez nous

Créé par le 15 mar 2014 | Dans : Poèmes

La nuit tombe sur les arbres
Les animaux s’en vont manger
Ou encore parcourir les prés
L’ile est pleine de statues de marbre

Les visiteurs sont assez rares
Ce sont toujours des inconscients
Qui s’en vont rapidement
Ça c’est une tare

On y vit bien sur notre ile
Même si ça vaut pas une ville
Oh et c’est bien plus petit

On mange très souvent bien sûr
Buvant de l’eau je vous rassure
Et puis on a bon appétit

123

Lore64lib |
Partage d'ebooks |
Savinapreziosi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DoctorantsCalvino
| Lesmotsdemag
| Marleyberlioz