Meredith et Elizabeth étaient en train d’aller manger, lorsque soudain, quelqu’un se précipita sur elles. Réagissant vivement, Elizabeth lui donne un coup de coude dans le ventre. L’individu tomba à terre, se pliant en deux de douleur sous le choc.

Alors qu’elle allait le mettre hors d’état de nuire en l’assommant, elle le reconnut:
- Tim! C’est toi? Mais que fais-tu là ?
- J’ai été appelé en renfort. Je travaille avec la. Police d’ici.
Meredith intervint :
- Elizabeth ? Qui est-ce?

Son amie lui répondit:
- C’est mon frère. Je t’en ai déjà un peu parlé, il me semble. Mon petit frère, Tim. Tim, voici Meredith, une amie à moi.

Meredith et Tim se serrèrent la main. D’ailleurs, Tim lui sourit et tint sa main un peu plus longtemps que nécessaire. Meredith la retira au bout d’un moment, l’air gênée. Tim déclara :
- Tu ne m’avais pas dit que tu avais d’aussi jolies amies, Liz!

Meredith rougit et elle détourna la tête. Elizabeth intervint :
- Meredith, je crois que mon frère t’apprécie. Beaucoup.
Ce dernier souriait toujours. Mais Meredith dit:
- Tim, je suis ravie que tu m’apprécies, mais je suis très occupée en ce moment, j’ai des problèmes à régler.
Et tu ne m’intéresses pas, je suis désolée. Ce n’est vraiment pas le moment. Mais je suis contente de t’avoir rencontrée et je pense qu’on peut être de très bons amis !

Elle sortit de la pièce, se dirigeant vers la salle à manger de l’hôtel. Tim demanda:
- J’ai dit quelque chose de mal ?
- Elle a beaucoup de choses à gérer en ce moment, et elle n’est apparemment pas intéressée. Alors concentre toi sur ton boulot.

Elle retrouva Meredith dans la salle à manger. Elle s’excusa:
- Je suis désolée que mon frère ait cru bon de flirter avec toi au pire des moments possibles.
- Ne t’en fais pas pour ça. Il m’a un peu distraite du gros problème que j’ai. Mon père est un criminel.

Le téléphone d’Elizabeth vibra. C’était un SMS. Elle le lut, soupira et dit à Meredith :
- L’agence veut que tu pièges ton père pour qu’on puisse l’arrêter. Ils pensent qu’avec toi jouant les appâts, ton père viendra forcément mordre à l’hameçon.
Meredith éclata en sanglots. Elle bredouilla:
-M…mais que v..vais-je bien pouvoir faire? C’est quand même mon père ! Mais il est recherché. Que choisir? La justice ou la famille?